Comité de Liaison des Associations Nationales de Rapatriés  
Comité de liaison (CLAN-R)

COMMUNIQUÉ

JOURNÉE INTERNATIONALE DES PERSONNES DISPARUES

30 août 2014

Au cours de sa soixante-cinquième session, le 21 décembre 2010, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution, la résolution 65/209, par laquelle a été instaurée la « Journée internationale des victimes de disparition forcée » ; journée fixée au 30 août de chaque année et que tous les Etats parties à la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées doivent célébrer.

La Convention, adoptée en décembre 2006, ratifiée par La France le 23 septembre 2008, est entrée en vigueur le 23 décembre 2010. Elle stipule notamment, en son article 24, que « toute victime a le droit de savoir la Vérité sur les circonstances de la disparition forcée, le déroulement et les résultats de l’enquête et le sort de la personne disparue. Tout Etat partie prend les mesures appropriées à cet égard » ; la Convention prévoit aussi que « tout Etat partie prend toutes les mesures appropriées pour la recherche, la localisation et la libération des personnes disparues et, en cas de décès, pour la localisation, le respect et la restitution de leurs restes ».

Le Gouvernement aurait-il le front de nous opposer que ces dispositions ont été adoptées postérieurement aux faits ?

En ce 30 août 2014 nous attendons de la part de la France la Vérité . Nous attendons enfin que lumière soit faite sur les disparitions de Français survenues sur un territoire placé sous sa souveraineté, l’Algérie, entre 1954 et 1962 et au-delà sur le territoire de la République algérienne.

Que sont devenues les si nombreuses personnes enlevées ? Où se trouvent-elles ? Si elles sont décédées où se trouve donc leur sépulture ?

Le Gouvernement doit enfin rompre ce terrible silence que nous dénonçons devant la communauté internationale.

Il doit informer. Il doit nous faire savoir où il en est de ses propres recherches et de sa coopération avec le gouvernement algérien sur ce sujet.

Des pays qui ne sont ni plus ni moins sérieux que le nôtre ont fait un remarquable travail de vérité sur la question des disparus : le Japon, la Corée du sud, l’Argentine, le Chili. Certains ont créé des commissions « Vérité et réconciliation » pour faire en sorte que tout soit dit : le Japon, la Corée du sud, l’Afrique du sud.

Nous attendons du gouvernement français qu’il mette en place une commission de ce type à laquelle les représentants des familles de Disparus devraient participer.

En l’absence d’actes concrets du gouvernement français nous ferons ce qu’il faut pour que la question soit portée devant les instances internationales compétentes.

PDF - 184 ko
EDITO- Les disparus

Articles les plus récents


Proposition de loi N°1869 concernant les formations supplétives en Algérie

vendredi 18 avril 2014
N° 1869 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 9 avril 2014. PROPOSITION DE LOI tendant à redéfinir certaines modalités d’attribution de l’allocation de reconnaissance nationale aux rapatriés membres des (...) > suite


Une statue de l’église de Belcourt rapatriée en Ariège

dimanche 6 avril 2014
Lors de l’exode de 1962, Mme Suzanne Villard avait pris soin de ramener en métropole une petite statue de la Vierge Marie provenant de l’église Saint-Paul – Sainte Rita de Belcourt (Alger). En 1977, en compagnie de son fils Jacques, elle offrait cette statue à la paroisse de Caussou, en haute Ariège. (...) > suite


Hommage au Professeur Jean-François Mattéi

dimanche 30 mars 2014
Né à Oran, le Professeur Jean-François Mattéi est décédé subitement à Marseille le 24 mars dernier. > suite


Henry-Jean FOURNIER- Unis derrière le drapeau

dimanche 30 mars 2014
Quelques rappels d’Histoire et de bon sens... > suite


Michel de Crousnilhon . "De Gaulle, le général président"

dimanche 30 mars 2014
Michel de Crousnilhon ne nous narre aucune "légende", mais a choisi de nous parler d’Histoire dans son ouvrage, et surtout de celle dont on ne parle pas. Et elle se déroule, entière, brutale, sombre. La "Grandeur" fait place à la "politique". Le mythe s’écroule, les vêtements de Héros, trop grands, (...) > suite


Simone Gautier- ALGER Plateau des Glières 26 mars 1962

mercredi 26 mars 2014
Cette "fusillade" n’était en fait qu’un assassinat. Quand jugera t-on les assassins ?... > suite


L’HÔTE, la nouvelle de Albert Camus et la bande dessinée de Jacques Ferrandez.

mardi 25 mars 2014

Le crime imbécile de cet homme le révoltait, mais le livrer était contraire à l’honneur.

"Après toi. Je mangerai aussi."

 > suite


Cérémonies du 26 Mars 2014

samedi 22 mars 2014
Quelques cérémonies organisées pour commémorer la fusillade tragique du 26 mars 1962 à Alger. Renseignez vous auprès de vos associations car il y en a peut-être, une près de chez vous... > suite


Le 19 mars 1962 : Un jour de honte et de deuil

mardi 18 mars 2014
Le 19 mars, chaque année pour de nombreux Français, et au delà des Rapatriés et d’une majorité d’Anciens Combattants, c’est d’abord le triste anniversaire des "accords "d’Evian et du faux Cessez- le- Feu du 19 mars 1962, un jour de honte et de deuil. > suite


LETTRE MENSUELLE de L’ASAF 14/03

jeudi 13 mars 2014
« Ne pas subir » (Maréchal Jean de Lattre de Tassigny) 2014 : « année vérité » pour la Défense L’Afrique, zone stratégique essentielle La France comprend que l’Afrique, bordée par la Méditerranée, le golfe de Guinée et l’Océan Indien, est sa zone d’intérêt stratégique prioritaire. Ce continent, proche de (...) > suite

Mentions légales | Mail | Plan du site | Rédaction | Statistiques | visites : 409265

1.9.2a + ALT      RSS fr