Comité de Liaison des Associations Nationales de Rapatriés  
Comité de liaison (CLAN-R)

COMMUNIQUÉ

JOURNÉE INTERNATIONALE DES PERSONNES DISPARUES

30 août 2014

Au cours de sa soixante-cinquième session, le 21 décembre 2010, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution, la résolution 65/209, par laquelle a été instaurée la « Journée internationale des victimes de disparition forcée » ; journée fixée au 30 août de chaque année et que tous les Etats parties à la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées doivent célébrer.

La Convention, adoptée en décembre 2006, ratifiée par La France le 23 septembre 2008, est entrée en vigueur le 23 décembre 2010. Elle stipule notamment, en son article 24, que « toute victime a le droit de savoir la Vérité sur les circonstances de la disparition forcée, le déroulement et les résultats de l’enquête et le sort de la personne disparue. Tout Etat partie prend les mesures appropriées à cet égard » ; la Convention prévoit aussi que « tout Etat partie prend toutes les mesures appropriées pour la recherche, la localisation et la libération des personnes disparues et, en cas de décès, pour la localisation, le respect et la restitution de leurs restes ».

Le Gouvernement aurait-il le front de nous opposer que ces dispositions ont été adoptées postérieurement aux faits ?

En ce 30 août 2014 nous attendons de la part de la France la Vérité . Nous attendons enfin que lumière soit faite sur les disparitions de Français survenues sur un territoire placé sous sa souveraineté, l’Algérie, entre 1954 et 1962 et au-delà sur le territoire de la République algérienne.

Que sont devenues les si nombreuses personnes enlevées ? Où se trouvent-elles ? Si elles sont décédées où se trouve donc leur sépulture ?

Le Gouvernement doit enfin rompre ce terrible silence que nous dénonçons devant la communauté internationale.

Il doit informer. Il doit nous faire savoir où il en est de ses propres recherches et de sa coopération avec le gouvernement algérien sur ce sujet.

Des pays qui ne sont ni plus ni moins sérieux que le nôtre ont fait un remarquable travail de vérité sur la question des disparus : le Japon, la Corée du sud, l’Argentine, le Chili. Certains ont créé des commissions « Vérité et réconciliation » pour faire en sorte que tout soit dit : le Japon, la Corée du sud, l’Afrique du sud.

Nous attendons du gouvernement français qu’il mette en place une commission de ce type à laquelle les représentants des familles de Disparus devraient participer.

En l’absence d’actes concrets du gouvernement français nous ferons ce qu’il faut pour que la question soit portée devant les instances internationales compétentes.

PDF - 184 ko
EDITO- Les disparus

Articles les plus récents


Proposition de loi N° 2275, concernant la responsabilité de l’Etat Français dans le drame du 19 mars

lundi 20 octobre 2014
...Sans sommation, à 14 h 50, la troupe du 4ème régiment de tirailleurs ouvrit le feu, s’acharnant sur ceux qui s’étaient jetés à terre afin de se protéger... > suite


Nouvele Revue Histoire-"Conquêtes et sociétés coloniales"

lundi 20 octobre 2014
A lire sans réserve... > suite


Exposition "Français d’Algérie et guerre de 1914-1918" à Perpignan

lundi 20 octobre 2014
Il n’est pas inutile de rappeler qu’avant le débarquement de Provence, les Français d’Algérie, une fois de plus, ont montré leur attachement à la Patrie. > suite


Frédéric Harymbat : LES EUROPÉENS D’AFRIQUE DU NORD DANS LES ARMÉES DE LA LIBÉRATION FRANÇAISE (1942-1945)

lundi 20 octobre 2014
Qui s’est souvenu, pourtant, qu’avant d’être des réfugiés, ces hommes et ces femmes avaient parfois été des combattants ? > suite


Comité VERITAS : 60 ans déjà...

lundi 13 octobre 2014
Il y aura 60 ans ce premier novembre prochain, se déclenchait ce qu’on devait appeler la "TOUSSAINT SANGLANTE !" > suite


François Paz à l’honneur...

lundi 13 octobre 2014
François Paz, Délégué du CLAN-R pour le Midi, a reçu la Médaille d’argent « Solidarité et Valeur » de La Renaissance Française > suite


La lettre d’information de la FONDATION MARECHAL DE LATTRE- Octobre 2014

samedi 4 octobre 2014
Le 15 août 1944 et les jours suivants débarquaient sur les côtes de Provence, entre Théoule et Cavalaire, plusieurs centaines de milliers de soldats alliés et français ouvrant un nouveau front pour libérer le territoire et vaincre l’Allemagne nazie à l’ouest. Les forces navales et aériennes mobilisées (...) > suite


La selection de l’asaf de septembre 2014

vendredi 3 octobre 2014
La selection de l’asaf de septembre 2014 Brèves et commentaires Casques bleus en RCA « La force africaine MISCA a passé la main, le 15 septembre, à la mission des nations unies MINUSCA. Ce transfert devrait se traduire, à terme, par un doublement des effectifs (12 000 h dont 2 000 policiers). (...) > suite


Communiqué concernant l’article 52 de la loi n° 2013-1168

vendredi 3 octobre 2014
J’attire l’attention des visiteurs du site sur les alinéas II et III de l’article 52 de la loi n° 2013-1168 qui accordent un délai d’un an aux supplétifs de statut civil de droit local pour déposer leur demande d’allocation de reconnaissance. En effet, les personnes qui ont vu leur demande rejetée au (...) > suite


Manuel Gomez : GRACIAS ALICANTE !

mercredi 1er octobre 2014
Comme nous aurions aimé que toutes les villes de France aient été aussi chaleureuses.... > suite

Mentions légales | Mail | Plan du site | Rédaction | Statistiques | visites : 423291

1.9.2a + ALT      RSS fr