Comité de liaison (CLAN-R)

Les Disparus- Intervention de Marc LAFFINEUR ( SEDAC) le 28 février 2012

samedi 7 décembre 2013

(Quai Branly le 28 février 2012 : Inscription de 1585 noms de Civils Disparus, sur les colonnes du Mémorial )

Mesdames et messieurs les parlementaires, Monsieur le président de la Mission interministérielle aux rapatriés, Mon général, Mesdames et messieurs les présidents de fondations et d’associations, Mesdames, messieurs,

J’ai tenu à vous réunir aujourd’hui pour rendre hommage aux victimes civiles et aux disparus d’Afrique du nord. Ils furent des milliers à périr d’un conflit fratricide, durant la guerre d’Algérie comme au lendemain des accords d’Evian. Ils méritent que l’on se souvienne de leur martyre, eux qui avaient pour seul tort d’aimer le pays où ils avaient fait leur vie.

Cet hommage s’adresse à chacune des victimes civiles, quelle que fût leur origine, leur religion. Car nous savons, hélas !, que le drame algérien frappa toutes les communautés, d’origine européenne ou d’Afrique du nord. Combien d’hommes et de femmes disparurent à jamais ? Nul ne sait précisément quel sort leur fut réservé. Une seule certitude : leurs bourreaux s’en prirent à eux pour ce qu’ils représentaient et non pour ce qu’ils étaient. Ils en firent des boucs-émissaires en raison-même de leur innocence.

Aussi leurs noms devaient-ils rejoindre ceux des victimes de la rue d’Isly, tuées à Alger le 26 mars 1962, sur la colonne centrale de ce mémorial. Je m’étais engagé auprès de vous à ce qu’ils y soient inscrits d’ici la fin du mois de février : nous sommes le 28 et c’est désormais chose faite. C’est donc avec une émotion particulière que nous honorons aujourd’hui leur mémoire.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1072 / 578201

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pouvoirs Publics  Suivre la vie du site Communications des Pouvoirs publics   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License