Comité de liaison (CLAN-R)

Instituteurs et instructeurs des départements d’Algérie Assassinés pour la France

jeudi 4 décembre 2014

Suite à la proposition de Michel Levy, président du G.N.P.I, le CLAN-R prendra l’initiative de proposer que le nom de chacun(e) soit donné à des écoles communales en métropole (proposition à présenter
au ministère de l’éducation ou à l’Association des maires de France ? (un panneau à l’intérieur des écoles désignées rappellerait leurs parcours) ..

Instituteurs et instructeurs des départements d’Algérie
"Assassinés pour la France : 1954 - 1962"

Paru sur la revue "Trait d’Union N° 48, décembre 2000
Envoyé par M. Gabriel Chaudet

1954


- MONNEROT Guy, assassiné à Tifefel (Aurès) le 1er novembre 1954

1956


- DUPUY Paul, de Montpellier est porté disparu le 7 janvier 1956 en Kabylie
- NICOLAÎ Jean-François, assassiné le 11 avril 1956 à Vieux Mila
- Mme PICHELIN du collège de Blida assassinée à la Chiffa en mai 1956.
- NAUDONT Norbert, assassiné à Sidi Bel Abbés le 9 octobre 1956
- PONCELET Pierre-André, professeur de musique, grièvement blessé à ALGER le 27 octobre 1956
- PEREZ Vincent, assassiné à Alger (20 ans) en novembre 1956
- CHAROLLES, instituteur à Messad (Djelfa) assassiné avec sa femme et leur bébé en 56.
- ADDED Jacques, un jeune normalien, tué à Constantine, le 15 décembre 1956

1957


- HADDID Jacky, 20 ans, assassiné à Constantine en 1957
- Mlle ALCARAZ Lydie, égorgée à Mazouna le 8 mai 1957

1958


- ARCAMONE Antoine assassiné le 8 février 1958 près de Guelma
- LHERAND Madeleine, épouse VALLAT assassinée le 8 avril 1958 en même temps que son époux et en présence de ses trois enfants. Les deux victimes ont été reconnues « Morts pour la France » et figurent sur les colonnes du Quai Branly.
- CURTIL Jean, un jeune instituteur de Constantine disparaît en allant visiter les ruines romaines à proximité de la ville le 1er mai 1958
- Mlle SCHNEIDER Nelly, égorgée à Mazouna le 8 mai 1958
- SIROUR, instituteur, est enlevé près de Colomb-Bechar le 30 juin 1956
- Mlle MORAND France, assassinée près de Boufarik le 16 octobre 1958
- TOUX Pierre, directeur, assassiné à Bugeaud le 9 novembre 1958
- BIRAC Bertrand, directeur, assassiné à Blida le 10 novembre 1958
- BARBERIS Bernard, 20 ans, assassiné à Mechtras en 1958
- ADDED Jacques assassiné à Constantine en 1958 (4ème année d’E.N.)

1959


- Mlle VALLE Antoinette, institutrice à St Cyprien les Attafs assassinée en octobre 1959
- BACRIE Robert, instituteur assassiné en 1959 sur la route d’Aïn-Mokra (Bône)
- Mme FLAMENT, institutrice enlevée à Mirabeau le 1er décembre 1959
- FLAMENT André, assassiné à Bouberak le 1er décembre 1959
- CECCALDI Antoine, assassiné à Blida le 2 décembre 1959
- GAUTIER Francis, directeur, assassiné à Souma le 2 décembre 1959

1960


- Mme SENU, directrice assassinée à Rochnia le 30 janvier 1960
- DAMPROBE, professeur au C.C. de Mac Mahon, assassiné le 16 juin 1960
- CHOUKROUN Akli, directeur, assassiné à Sidi-Aïch en 1960

1961


- PIACENTILE Georges, assassiné à Oran le 25 juin 1961
- GROUART DE TOCQUEVILLE Arnaud, instituteur à Kenchela, assassiné le 14/7/61
- BON Pierre, instituteur à Aïn Dakar (Sétif) assassiné le 7 octobre 1961
- BENECH jean, assassiné le 21 octobre 1961 à Oran
- LUCCHINI Antoine, assassiné rue Darwin à Alger le 17 novembre 1961
- TOUX Pierre, directeur, assassiné à Bugeaud en 1961
- VAISSADE, instituteur, Cité Ameziane (Constantine) assassiné en 1961
- CANILLAC Gérard Danielle assassiné à Kherba près d’Affreville en 1961.
- ALEMANY-FERNANDEZ Danielle assassiné à Kherba près d’Affreville en 1961.

1962


- COURVOISIER, "disparu" à Tlemcen début 1962
- TOUBAL Mahieddine, assassiné à Maison Carrée début 1962
- PALISSIER Armand, instituteur (20 ans) école Gambetta, assassiné le 10/01/62 à Alger
- DIAFFER Mohamed, directeur, assassiné à Birmandréis le 26 janvier 1962
- BEYTOUT Jean-Pierre, assassiné le 3 février 1962 à Kouba
- VIALA Marius, assassiné à Affreville le 19 février 1962
- SEMBACH Marc, instituteur à Constantine, assassiné le 28 février 1962
- ROUSSEAU Jean-Claude, 19 ans, assassiné à Maison Carrée en février 1962
- FALZON Bernard, instructeur assassiné le 11 mars 1962 à Aïn Kerma
- Mme Vve HUGUES René, tuée rue d’Isly à Alger le 26 mars 1962 (Par les forces de l’ordre Françaises)
- LAMENDOUR Gilbert, tué rue d’Isly à Alger le 26 mars 1962 (Idem)
- LURATI Henri, tué rue d’Isly à Alger, le 26 mars 1962 (Idem)

- FIORE Gérard, 18 ans, "disparu" à Jemmapes le 26 avril 1962
- BORDES Lucien, 22 ans, assassiné en mars 1962 à Alger
- EMOURGEON Jean-Pierre, directeur, assassiné à Constantine en mars 1962
- LLINARES Noël, directeur, assassiné à Alger en mars 1962
- GARCIA André, 23 ans, disparu, le 28 avril 1962
- Mme PEREZ Claude, disparue à Inkerman le 4 mai 1962
- RUBIO José, "enlevé" à l’Arba le 17 mai 1962
- GRIMALT jean Claude, "enlevé" à Belcourt Alger, mai 1962
- COURIOL Jean, "disparu" à Rocher Noir le 11 juin 1962
- SINTES Roger, "disparu" à Alger le 23 juin 1962
- Mlle KOHLER Eliane, disparue Clos Salembier Alger, juin 1962
- CINESTE Daniel, "disparu" (!) à Aîn el Turck le 5 juillet 1962, instructeur, 19 ans.
- GARCIA Marcel, "disparu" à Oran le 5 juillet 1962
- PARDO Raymond, "enlevé" à Oran le 5 juillet 1962
- RUBIO Antoine, assassiné à Ain Témouchent le 5 juillet 1962
- ULPAT Marcel de Vialar, assassiné à Oran le 5 juillet 1962
- LESCALIER Guy, "disparu" à Misserghin (Oran) le 6 juillet 1962
- CHILLAUD Claude, "disparu" à Boufarik le 30 juillet 1962
- WOLF Henri, directeur, assassiné à Oued-Fodda en juillet 1962
- BONAMY Gérard, "disparu" à Birkadem le 2 août 1962
- Mme ROBERT, institutrice assassinée à Montgolfier avec ses 2 enfants de 3 et 5 ans le 6 septembre 1962
- PISSIS Henri, "disparu" à Hassi-Messaoud le 11 septembre 1962

DATES inconnues


- BOSSERT, directeur, assassiné à Abbo
- PASQUALINI Marius, assassiné à Maison Carrée
- JOUGOUGNOUX, égorgé près de Bougie

Et pourquoi ne pas ajouter, à titre d’exemple, les noms de quelques membres de nos Familles ; la grande Famille enseignante et ceux des nôtres tombés sous l’uniforme, en Algérie tels :

- M.LEYRIT Jean-Pierre sous lieutenant, instituteur à Birmandréis, rappelé, tué le 6/09/58 (major de sa promotion à l’E.N. Bouza)
- M.TORDO Gérard, instituteur à Ténès, lieutenant rappelé, tué en mai 1960.
- M. FRAPPA Joseph époux de notre collègue, assassiné à Gouraya le 5 janvier 1960.
- M. PEYRON père de notre amie Andrée (devenue Mme MIR) abattu près de Cherchell le 3 juin 1959.
- Toute la famille de notre collègue Mlle PRUVOST d’Hydra assassinée en mars 1960 à Tizi-Ouzou.
- Le mari de notre collègue Mme DI MARTINO, lieutenant tué en opérations près de Bou Saada.
- Mme CATALA institutrice à Bérrouaghia dont le mari fut assassiné en octobre 60.

Et, puisqu’il faut bien clore cette liste tragique - encore que très incomplète ! citons Mme SIX institutrice à El Biar qui a vu son fils assassiné en novembre 60 alors qu’elle avait perdu son mari durant la campagne de France

PDF - 143.1 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1276 / 575107

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Histoire et mémoires  Suivre la vie du site 3- La guerre d’Algérie 1954 1962 (Grands évènements (...)  Suivre la vie du site 3.4 Les Victimes du terrorisme  Suivre la vie du site 3.44 Les assassinats et enlèvements massifs de civils et (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License