Comité de liaison (CLAN-R)

Hommage rendu au Chef de bataillon Christophe Barek-Deligny par les Écoles militaires de Saint-Cyr-Coëtquidan

vendredi 25 mai 2012

Les promotions d’officiers du cycle 2011-2012 issues du 4° bataillon de l’ESM Saint-Cyr auront pour nom « Chef de bataillon Barek-Deligny  », mort au combat en Afghanistan, le 22 mai 2010. La cérémonie de baptême s’est tenue de nuit, le 8 décembre 2011, sur la place Rivoli des Écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan.

Le général de division Eric Bonnemaison, commandant les écoles, s’est adressé au bataillon :

«  Le nom de votre parrain sonnera désormais comme le symbole de la force qui vous guidera. Vous vous rassemblez autour d’un officier exemplaire, magnifique officier qui fut, pour tous ceux qui l’ont approché, un modèle, un exemple de droiture, qui a toujours assumé ses responsabilités. [...] À travers le chef de bataillon Barek-Deligny, nous remercions les 50 000 soldats français qui ont combattu sur ce théâtre  ».

En 1875 fut créé le corps des officiers de réserve afin d’encadrer une armée de conscription de plus en plus importante. Le 4e bataillon est lié à la formation de ces officiers de réserve.

Ayant fait preuve d’un excellent comportement lors de la Première Guerre Mondiale, ces officiers de réserve furent bien acceptés des officiers d’active et leur instruction fut transférée à Coëtquidan au sein du 3e bataillon de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr. Ils furent même autorisés à en porter le Grand Uniforme.

Historique du 4eme bataillon de l’ESM

Après la Seconde Guerre Mondiale, où ont servi 4 500 officiers de réserve issus de 6 promotions, leur formation fut déplacée à Cherchell ; cette période s’acheva avec la guerre d’Algérie ; depuis, la formation des EOR est assurée par chaque école d’arme.

La vocation du 4e bataillon est plurielle. Les officiers sous contrat (OSC) de l’armée de Terre. Ceux-ci sont recrutés directement depuis le milieu civil, doivent être titulaires au minimum d’un Bac+3 et être âgés de moins de 30 ans, ils sont ensuite formés à l’encadrement des formations (filière encadrement) ou à occuper des emplois spécialisés au sein de l’environnement des forces (filière spécialiste).

On y forme également les officiers pilotes de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT). En outre, le 4e bataillon dispense des stages courts (de quinze jours à cinq mois) à des populations très diverses. Ainsi y sont formés encore aujourd’hui des officiers de réserve, mais aussi des gendarmes et des élèves polytechniciens et Ingénieur des Études et Techniques d’Armement lors de leur formation initiale militaire et humaine de première année.

La promotion actuelle

Ainsi, chaque année, ce sont donc près de 1 000 élèves officiers qui reçoivent au 4e bataillon une formation courte et dense, d’une durée pouvant aller d’une semaine à cinq mois. En dépit de leur diversité ils se rassemblent derrière une même devise : L’audace de servir.

Ils constituent chaque année une même promotion, qui porte le nom de Chef de bataillon Christophe Barek-Deligny pour l’année 2011-2012.


Portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2699 / 569183

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communication  Suivre la vie du site Le CLAN-R diffuse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.19 + AHUNTSIC

Creative Commons License